« Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » de Adele Faber et Elaine Mazlish.


Éducation / dimanche, janvier 20th, 2019

Un livre bien connu des parents adeptes de la parentalité positive, éducation bienveillante, « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » est une approche simple et efficace d’appréhender les difficultés que nous, parents, pouvons rencontrer avec nos enfants, et de l’appréhender de façon bienveillante et constructive, dans un souci d’une éducation visant au bien-être de nos petits protégés.

Parce que nous voulons, du plus profond de notre coeur, leur transmettre des bases solides et des valeurs saines; parce qu’on souhaite qu’ils héritent du meilleur bagage possible pour se lancer dans la Vie, avec une juste estime d’eux-même et un coeur plein d’Amour; mais aussi parce qu’il est parfois nécessaire d’être accompagné dans ce qui est le rôle le plus difficile et en même temps le plus beau et le plus enrichissant d’une Vie, Adele Faber et Elaine Mazlish ont eu la générosité de nous partager, par le biais de ce livre mais également sous forme d’ateliers de groupe, les méthodes, ou habiletés comme elles les appellent, afin de nous accompagner dans cette démarche.

J’ai été littéralement séduite par ce livre qui propose des outils simples afin de mieux communiquer avec son enfant.
Des exercices à réaliser au fil des chapitres pour entraîner le cerveau à mettre en pratique ces nouvelles connaissances, et de nombreux exemples sous forme de mini bandes-dessinées et de témoignages de parents et professionnels de l’enfance viennent structurer et rythmer l’ensemble.
Il fait parti de ces ouvrages dont on ne veut pas arrêter la lecture, dans lequel on s’immerge intégralement, conscient du bien-être qu’il peut apporter au sein de la famille !

Alors, pour être tout à fait honnête, j’ai, après avoir lu quelques chapitres, ressenti une sorte de découragement et même un doute quant à la faisabilité de mise en pratique réelle de ces principes dans une situation de « crise » et donc de son efficacité.
Je m’étais alors bêtement imaginé qu’il pouvait être simple et rapide d’effacer des schémas éducatifs bien ancrés depuis des générations…
Quant à la culpabilité ressentie lorsque je ne parvenais pas à appliquer les habiletés que je venais pourtant d’apprendre avec enthousiasme, je me suis rapidement aperçu qu’elle n’avait aucun fondement réel et que la persévérance l’emporterai !
Ces réactions n’étaient en réalité rien d’autre que le résultat de la pression que je m’étais mise sur les épaules…

Il est primordial de garder en tête que le processus d’intégration d’une telle méthode est long, mais c’est un chemin enrichissant qui amène à de merveilleux résultats de bienveillance et d’épanouissement, tant pour nos enfants qui sont l’ESPOIR d’un futur harmonieux; que pour les parents qui les accompagnent en ce sens.

Je ne peux que recommander « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » à toutes celles et ceux qui ont le souci d’amener son/ses enfants sur le chemin de l’épanouissement tout en vivant une parentalité heureuse et la plus sereine possible !
Et pour effacer tous préjugés, l’éducation bienveillante ne consiste pas à tout laisser passer mais à savoir rester ferme avec Amour 🙂

A noter: 2 ouvrages viennent compléter ce best-seller afin de s’adapter au mieux à l’âge de l’enfant:
Parler pour que les tout-petits écoutent (pour les enfants de 2 à 7
ans)
Parler pour que les ados écoutent, écouter pour que les ados
parlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.