L’allaitement, belle preuve d’Amour


Bébés/Enfants / samedi, janvier 5th, 2019

L’allaitement étant un sujet d’actualité pour moi puisque j’allaite toujours ma fille de 7 mois, et que j’ai allaité ma première fille jusque l’âge de 10 mois, je souhaitais en partager mon expérience.
Ne me positionnant en aucun cas comme une spécialiste à ce sujet, cet article ne fourmillera pas de conseils mais est plutôt le fruit d’une réflexion personnelle qu’il peut être intéressant de partager.

Lorsque j’étais enceinte de mon premier enfant, le souhait d’allaiter était une évidence. La façon la plus naturelle et la plus saine de nourrir son bébé. J’imaginais cela comme une Vérité, adoptée par tous, mais je découvris au fil de différents échanges qu’il n’en était rien.
Je ne juge en aucun cas les mamans n’ayant pas fais le choix de l’allaitement ! Nous ne souhaitons que le meilleur pour nos enfants et nos décisions, quelle qu’elles soient, sont prises en ce sens !

L’allaitement ne doit pas être un choix par souci d’économie, ce qui serait voué à l’échec, mais par conviction profonde.
Effectivement, cela signifie accepter les contraintes alimentaires, vestimentaires qui y sont liées, ainsi que l’énergie et l’entière disponibilité que cela demande.
Se sont des points qui peuvent paraître anodins pour certaines mais inimaginables pour d’autres et le reconnaître me semble tout à fait légitime.
Pour celles qui ne parviendraient pas à se décider avant l’arrivée de bébé, pourquoi ne pas commencer par l’allaitement, le colostrum étant un liquide si précieux pour lui ! De plus, l’accouchement est une épreuve tellement difficile pour ce petit Être venu s’incarner sur Terre qu’un peu de réconfort tout prêt de sa maman ne peut que contribuer un peu plus à son mieux être !
Ensuite viennent les étapes plus difficiles de la douloureuse montée de lait au cours de laquelle il me sembla avoir eu recours à la chirurgie esthétique…:-), et les douleurs ressenties dés lors que bébé dépose ses lèvres sur le sein… Tout ceci est l’histoire de quelques jours mais semblent, je vous l’accorde, durer une éternité.

blog happyangelblog happyangelblog happyangelblog happyangelblog happyangelblog happyangelblog happyangel

Voici les difficultés que j’ai pu rencontrer en début d’allaitement mais je sais par retour d’expérience qu’il en existe bien d’autres susceptibles de dissuader une toute jeune maman de continuer.
Je reste convaincue qu’il ne faut pas se poser trop de questions quant à un allaitement réussi, mais simplement s’écouter, écouter son corps et avoir confiance en soi et en son bébé.
J’ai conscience d’avoir eu la chance de ne rencontrer aucune grande difficulté au cours de la mise en place de l’allaitement pour mes 2 filles et je ne peux que ressentir de la gratitude pour cela !
Je me pose d’ailleurs la question de ma réaction s’il en avait été autrement, puisque je dois l’avouer, le biberon n’était pour moi pas une option et le tire-allaitement trop contraignant.
Il me tenait tellement à coeur d’apporter à mes enfants une alimentation riche, équilibrée, et qui allait contribuer à son bon développement, notamment en renforçant naturellement son système immunitaire en lui transmettant mes anticorps, mais également des vitamines et des minéraux.
Pour être honnête, selon moi, seul le lait maternel détient ces vertus.
Cependant, pour cela, une alimentation équilibrée est indispensable tout au long de cette période afin de subvenir aux besoins de bébé tout en gardant l’énergie nécessaire. C’est ce qui rend l’expérience si enrichissante puisqu’elle nécessite une analyse et une remise en question constante quant aux aliments adaptés ou non, à l’enfant d’une part ( colique, nervosité, constipation,…), et à la maman d’autre part ( effets sur la production de lait, sa qualité,…). Un bon moyen d’apprendre à être attentif à soi et à son enfant, a observer et analyser attentivement pour enfin mettre en place les ajustements nécessaires.
Pour les mamans qui fument ou consomment de l’alcool, le choix du lait infantile me semble de toute évidence le plus adapté.
Le second point qui rend l’expérience d’autant plus douce est la proximité qu’elle engendre ! De nombreux instants rempli d’Amour et d’échanges subtiles qui laissent dans nos coeurs de maman de merveilleux souvenirs !

Alors certes les nuits d’une mère allaitante semblent être beaucoup moins tranquilles que pour un enfant nourrit au lait infantile puisque les tétées réconfort sont fréquentes, mais c’est une concession que je reste prête a supporter !
D’ailleurs j’ai pu remarquer qu’il existe une sorte de tabou ici en métropole, plus marqué dans certaine région tout de même, au sujet de l’allaitement.
La femme est tellement exposé comme objet sexuel, son corps perverti par la télévision, que le simple fait de donner le sein dans un lieu public, de façon discrète bien entendu, peut susciter regards gênés ou désapprobateurs…
Quel triste réalité… Ce n’est plus la beauté du geste qui est perçu mais une partie intime du corps qu’il ne faudrait pas suggérer. Énorme paradoxe à une époque ou l’exhibition des femmes est signe d’émancipation…
Il est également peu agréable d’avoir à justifier la durée de son allaitement lorsque les 2 mois de bébé sont passées, ou au contraire de devoir se taire sur sa fatigue sous peine d’entendre  » tu n’as qu’à passer au biberon  » ou encore « c’est toi qui a fais ce choix! ». Des paroles qui ne sont certes pas exprimées dans l’intention de blesser, mais c’est une période intense au cours de laquelle maman préfèrerait un peu de réconfort !
Je ne généralise absolument pas ces faits puisqu’ayant notamment vécu sur l’Ile de la Réunion, j’ai pu joyeusement constater que ce geste peut encore être ancré dans les traditions.
Et pour ce qui est de justifier le choix du biberon au simple fait que le papa pourra lui aussi profiter de ce moment avec son enfant, je ne partage personnellement pas cette avis, même si j’en comprends le sens, car il me semble que le lien peut être créé de pleins d’autres manières.

Je conclurais en ajoutant que malgré la fatigue engendrée et les difficultés rencontrées, l’allaitement est un magnifique acte d’Amour qui devrait être davantage respecté. Des bienfaits qui ne sont plus à prouver et qui apporteront aujourd’hui à bébé la force vitale et l’énergie nécessaire tout au long de son parcours de Vie. Et ça ce n’est pas négligeable !

2 réponses à « L’allaitement, belle preuve d’Amour »

  1. Ton article est écrit avec autant d’amour que celui que tu portes à tes filles……la tétée réconfort, j’aime beaucoup.

    1. Ooh merci ! Je suis vraiment touchée d’un si beau compliment et heureuse que cet Amour soit ressenti par mes HappyLecteurs 🙂 Belle soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.